Aller au contenu

ILES Hautes Gironde en Trasition : Un système d’échange sans argent en réflexion (24/12)

Un système d’échange sans argent en réflexion

Publié le par Isabelle Gomez.
Un système d’échange sans argent en réflexion
Une partie du groupe Initiative locale écocitoyenne et solidaire en plein travail.

PHOTO I. G.

Les membres de Haute Gironde en transition s’activent, entre autres, pour créer un Système d’échange local (SEL).

La semaine dernière, le collectif Iles (Initiative locale écocitoyenne et solidaire) du mouvement Haute Gironde en transition s’est réuni à château Robillard, à Saint-André-de-Cubzac afin de faire le point après six mois de débats et de propositions. Le groupe, qui est né suite à la diffusion du film écologique « Demain ! », veut lancer des actions collectives permettant de faire face aux défis alimentaires et énergétiques à venir. D’où une « transition » nécessaire pour faire face au dérèglement climatique et à l’épuisement des énergies fossiles.

Quatre sous-groupes cubzaguais s’attellent à cette tâche : l’équipe communication coordination ; l’équipe agriculture responsable et solidaire ; l’équipe récupération (lutte contre les déchets) ; et l’équipe monnaie locale.

Ce dernier groupe est celui qui a le projet le plus avancé. Un Système d’échange local (SEL) devrait se mettre en place courant janvier 2017. Le SEL rassemble, au sein d’une association ou d’un réseau, des personnes qui échangent entre elles des biens et des services, sans utiliser d’argent via du troc ou en recourant à une Monnaie d’intérêt local (Miel) valable dans une zone délimitée comme il en existe déjà à Libourne. Le concept est de privilégier les productions et commercialisations des alentours, par exemple le Cubzaguais. Un catalogue d’offres et de demandes va prochainement être créé et des permanences d’informations seront proposées une fois par mois dans une salle au sein du local de l’association Le temps des familles.

Pour sa part, l’équipe communication a déjà créé une page Facebook et une adresse mail permettant aux gens intéressés par le mouvement de demander des renseignements ou de savoir ce que fait le groupe. Elle travaille à la mise en place d’une journée sur les initiatives locales, en partenariat avec le Smicval (Syndicat mixte intercommunal de collecte et de valorisation) de Saint-Denis-de-Pile, au moment de la semaine du développement durable au mois de mai 2017.

Un jardin « modèle »

L’équipe « agriculture responsable et solidaire » travaille autour de plusieurs axes : tout d’abord rejoindre les initiatives existantes comme les SemiSolidaires puis faire un jardin « modèle » avec différentes techniques culturales (sans pesticides, sans engrais, en hauteur, en carré…) et enfin participer à des manifestations comme les Floralies afin de partager et de donner de la visibilité aux actions entreprises.

Le groupe « récupération » étudie toujours le projet de « repair café » sur le long terme et propose également d’installer d’autres Boîte à livres sur la commune, en accord avec la municipalité, en utilisant des objets à rénover.

Après avoir fait le point des actions en cours, le groupe a discuté de la nécessité de structurer le collectif afin de pouvoir se présenter aux personnes extérieures, ou de communiquer auprès de partenaires potentiels.


N’hésitez pas à laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils