Aller au contenu

Archives mensuelles : novembre 2016

La Transition : une nouvelle dynamique en marche

Un peu partout, de nouveaux projets locaux sont menés par des citoyens qui veulent réinventer et construire la société de demain. Cette dynamique a été particulièrement mise en avant par des films comme « Demain » ou « En quête de Sens », films qui ont à leur tour motivé des citoyens à faire le pas et se lancer dans l’aventure. 

Une partie de ces nouvelles initiatives citoyennes se réclame du mouvement de la Transition, un mouvement lancé en 2006 en Grande-Bretagne, à l’initiative de Rob Hopkins (un formateur en permaculture). Le projet connait alors un grand succès et le mouvement se répand rapidement dans le monde.

« Aujourd’hui, il existe plus de 3000 initiatives de Transition dans 50 pays. »

C’est un mouvement qui part de la base, une sorte de laboratoire d’initiatives citoyennes qui, connectées en réseau, s’inspirent mutuellement. En Belgique, ce sont plus de 100 initiatives de Transition qui ont émergé. Elles se développent de manière virale (en Wallonie et à Bruxelles, le nombre d’initiatives a crû de 40% durant les 4 premiers mois de 2016) et sont dynamisées par des citoyens qui ont décidé d’apporter, à leur échelle, des réponses aux défis de notre temps.


Des projets qui partent de la base

Les « transitionneurs » mettent en place des projets citoyens concrets, locaux et conviviaux pour recréer des territoires plus solidaires et qui prennent soin de l’environnement sans attendre que l’initiative vienne d’en haut. Au menu de leur projets: marchés gratuits, Repair Cafés, monnaies locales, coopératives économiques et énergétiques locales, marchés fermiers, groupes d’achats communs, Incroyables Comestibles, développement du bien-être et de la résilience du groupe, etc.

Un travail sur soi-même

Une particularité de la Transition est qu’elle s’enracine dans le soin de soi. Ce travail intérieur prend tout son sens dans notre société menacée d’épuisement. Dans la Transition, la recherche d’équilibre entre le faire et l’être ou encore l’agir et le ressentir se retrouve souvent au niveau individuel, mais également au niveau des groupes locaux de transition qui questionnent régulièrement la portée et la pertinence de leurs actions.

En 2012 le Réseau Transition à été crée afin de faciliter les échanges entre initiatives, diffuser les idées de la Transition de manière plus large, et soutenir le développement des compétences des « transitionneurs ». Alors que notre société fait face à des crises profondes, le mouvement de la Transition propose une voie créative et enthousiaste, pour se réapproprier collectivement notre destin. Alors, tenté-e par l’aventure ?

François-Olivier Devaux (Réseau Transition)

Les principes de la Transition

  1. Adopter une vision positive
  2. Donner l’accès à une information de qualité et faire confiance aux personnes pour prendre les bonnes décisions
  3. Inclusivité et ouverture
  4. Activer le partage et la mise en réseau
  5. Bâtir la résilience
  6. Transition Intérieure et Extérieure
  7. La Transition fait sens – la solution est de la même taille que le problème
  8. Subsidiarité: auto-organisation et prise de décision au niveau approprié

Les initiatives de transition ont pour objectifs de :

  • Recréer du lien entre les membres d’une même communauté ;
  • Élaborer une nouvelle façon de penser, de vivre et de travailler ensemble qui rendent la communauté plus résiliente et abondante ;
  • Stimuler une économie locale saine ;
  • Promouvoir des économies relocalisées pour une meilleure qualité de vie.

Plus d’infos : www.reseautransition.be


Article du 17 novembre 2016
Article original tiré de http://www.oxfammagasinsdumonde.be/2016/11/la-transition-une-nouvelle-dynamique-en-marche/#.WDAB0xRzmQt 
Aller à la barre d’outils